L'glise et la grotte de Saint Challita Qanat, un patrimoine qui flirte avec l'antiquit

Mardi 09 Decembre 2014 09:36 Enqutes et dossiers chauds

Enquête: Badaoui Habak
Traduction: Diala Hanna


ANI - Une route sinueuse, qui descend du village de Qanat vers la ferme des Saab, jusqu'à la vallée de Saint Challita dans le Caza de Bcharré... Un pont, puis une montée et, au bout du chemin, l'église et la grotte de Saint Challita! Une église située dans une cavité rocheuse sur le flanc de la vallée. Une partie en est creusée dans les rochers, alors que l'autre est construite de pierres sculptées de façon irrégulière, reliées les unes aux autres avec du sable et de la chaux.

L'église, constuite en deux étapes, est constituée d'une seule galerie, avec la cavité rocheuse pour plafond et mur sud, alors que le mur ouest est surmonté d'une voûte en pierre.

L'entrée de la grotte est située sur le flan droit de la vallée de Saint-Challita, juste en face de l'église. Certains de ses passages ont été réhabilités par le ministère des Ressources, dans les années 1950, afin de tirer l'eau, ce qui a facilité l'accès aux eaux souterraines.

En outre, la grotte est constituée de deux niveaux: celui supérieur est relativement sec, alors que celui inférieur est formé d'un cours d'eau souterrain. Sans oublier la source qui s'y trouve et qui inonde toute une galerie!

Des restes de poterie datant de l'âge du bronze, ainsi que des outils en silex datant de l'âge de pierre et des os d'animaux dont l'âge n'a pas été précisé ont été retrouvés dans les alentours et au fond de la grotte. Certains endroits renferment aussi des os humains et des restes de poterie datant de l'âge de bronze et du Moyen-âge.

Un couloir sinueux, plus ou moins élevé, mène à une large galerie, haute de plus de quatre mètres, avec à son extrémité sud un puits artésien qui passe par le niveau inférieur, où une rivière souterraine coule au fond d'un passage étroit pour former une multitude de petites cascades.

Dans un contexte historique, certains des outils en silex retrouvés dans la grotte montrent que les lieux avaient été habités pendant le Paléolithique moyen. La grotte a aussi été habitée à la fin de l'âge du Bronze moyen et au début de celui du Bronze final (1600 avant JC).
Toutefois, seules les techniques de l'archéologie permettront de braquer l'éclairage sur le type de résidence dans cet endroit, à une époque historique connue pour l'émergence des cités comme Byblos, Arqa et Beyrouth.

L'exploration de la grotte par des spéléologues libanais et belges a permis d'y découvrir des cascades rocheuses rouges et des cristaux fins dans de l'eau stagnante, similaires à ceux de la galerie rouge de la grotte de Jeïta!

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

Les activits de la direction de l'Orie...

ANI – A l'occasion du 75e anniversaire de l'Indpendance de la Rpublique li

Mardi 20 Novembre 2018 16:02 Lire

Autorit des activits ferroviaires : des i...

Enqute : Rana Sarhane Traduite par Nayla Assaf L’Autorit gnrale des acti

Dimanche 30 Septembre 2018 16:56 Lire
  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web ractif