Bcharr, capitale des Cdres et ville natale de Gebrane, sanctifie par l'intercession de Saint Charbel

Vendredi 28 Mars 2014 01:04 Connatre le Liban

La vallée sainte et la forêt des Cèdres classées sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO


Enquête rédigée par Moni Karam
Traduite par Elissar Naddaf/C.P.

ANI - Bécharré est une ville libanaise qui se situe dans le Nord. Elle est le centre du caza de Bécharré et culmine entre 1400 à 1650 mètres, sur les bords de la vallée de Qadisha. Elle comprend l'unique réserve de la forêt des Cèdres ( ou Cèdres de Dieu). Bécharré est aussi la ville natale de l'écrivain et poète libano-américain Gebrane Khalil Gebrane.

Le caza de Bécharré est formé de plusieurs villages notamment Qnat, Hasroun, Tourza, Barhalioun, Bazoun, Beit Mender et Bkerkacha... Le nombre des habitants du caza est approximativement de 32 mille personnes qui vivent dans plus de 21 villages.

Le caza de Bécharré est l'un des six cazas du Liban nord. Il se situe du coté ouest du mont Makmel, le plus haute montagne du Liban. Il est entouré au nord par Zghorta et Menieh-Donnieh, à l'Ouest par Baalbeck, au sud par le caza de Batroun et à l'Ouest par le caza du Koura. Le caza de Bécharré se caractérise par ses paysages naturels ravissants, notamment la vallée de Qadisha, dans laquelle se situe le plus ancien couvent au Liban.

Les maronites constituent 99% des habitants du caza et la ville de Bécharré est considérée comme étant le siege spirituel des maronites étant donné que cette région a sauvegardé leur présence dans le pays.

Le nom de Bécharré remonte à l'époque phénicienne et signifie "la maison de Achtar" déesse de la fertilité, de la beauté et de la maternité, la déesse guerrière adorée par les phoeniciens qui habitaient la côte Est de la Méditerrannée .

Bécharré était une colonie phénicienne dans les temps passés. Au septième siècle après Jésus-Christ, la région devint le refuge des maronites chrétiens persécutés apr l'intransigeance religieuse. La vallée de Qadisha devint donc le centre spirituel de l'église maronite. Les habitants de Bécharré ont utilisé la langue araméenne jusqu'au XIXe siècle et gardent cet accent jusqu'à nos jours.

Sur le plan touristique, Bécharré comprend le musée de Gebrane Khalil Gebrane et son tombeau, la célèbre forêt des Cédres et les stations de ski. La ville surplombe aussi la vallée de Qadisha et se situe à proximité de Bkaakafra, village natal de Saint Charbel.

Bécharré compte aussi des hotels, des auberges et des appartements meublés. Elle comprend également des administrations publiques, des tribunaux, des centres sécuritaires, un hopital gouvernemental, des ONG, des associations caritatives notamment la Croix Rouge libanaise et le siège principal de l'Association des scouts maronites.

Les habitants de Bécharré sont connus par leur foi et leur attachement au christianisme.

Bécharré jouit d'un climat montagnard méditerranéen sec et doux. L'hiver dans la région est rigoureux et neigeux, les températures les plus élevées atteingnent, en été, les 30 degrés celsius, et les plus basses températures en hiver dégringolent à -15 degrés. La neige accumulée peut arriver à une hauteur de deux metres. L'humidité est relativment élevée en raison du brouillard provenant de la mer .

Les peronnages les plus célèbres à Bécharré sont Saint Charbel et l'écrivain Gebrane Khalil Gebrane. Le sanctuaire de Saint Charbel attire les maronites et tous les Libanais venus lui demander guérison et bénediction. Le musée de Gebrane et son tombeau est un lieu de pelerinage culturel national libanais et arabe.

Les habitants de Bécharré se caractérisent par leur bonté et leur générosité remarquable.

La région est pleine de fontaines et de cascades.

La vallée de Qadisha


Elle se trouve dans le caza de Bécharré. Elle est considérée comme étant un don de Dieu. Elle se situe à 121 km de Beyrouth. Elle est connue sous le nom de Vallée Qannoubine parce qu'elle abrite le couvent de la Vierge de Qannoubine. La vallée se caractérise par ses paysages naturels, ses fleuves, ses cascades, ses vieux arbres, ses rochers et ses grottes. Ele a été classée par l'Unesco en 1998, ainsi que la foret des Cèdres, sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité.

 

Les couvents les plus connus dans la vallée sont le siege du patriarcat maronite entre l'an 1400 et l'an 1790, le couvent de Saint Elicha témoin de la naissance de la congrégation maronite libanaise en 1695, le couvent Saint Antoine Kozhaya, siège de la première presse écrite au Liban au XVI eme siecle .

 

La grotte de Qadisha


Elle est l'un des chefs d'oeuvre de la nature souterraine au Liban. Elle fut découverte en 1903 et son age est estimé à une dizaine de millions d'années.

La forêt des Cèdres


Surnommée forêt des Cèdres de Dieu, elle comprend des centaines de spécimens, survivants des forêts de cèdres rares. Elle se situe à 140 km de Beyrouth. La foret de Bécharré est la forêt la plus célèbre du Liban. Elle comprend des arbres très vieux qui comptent des centaines d'années. Des milliers de petits cèdres ont été plantés dans une forêt avoisinante pour assurer la pérennité de ce patrimoine national. Les phéniciens ont utilisé le bois de cèdre dans la construction de leurs maisons et leurs navires.

 

Bécharré qui jouit d'une nature splendide est entourée par la grace divine et sanctifiée par l'intercession de Saint Charbel et du prophète Gebrane et par la foret des Cèdres. Elle est le patrimoine libanais le plus important qui mérite soins et réhabilitaion permanente afin qu'elle demeure l'espoir dans la résurrection du Liban et sa pérennité.

 

============E.N.G/C.P.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

Les activits de la direction de l'Orie...

ANI – A l'occasion du 75e anniversaire de l'Indpendance de la Rpublique li

Mardi 20 Novembre 2018 16:02 Lire

Autorit des activits ferroviaires : des i...

Enqute : Rana Sarhane Traduite par Nayla Assaf L’Autorit gnrale des acti

Dimanche 30 Septembre 2018 16:56 Lire
  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web ractif