Tagipedia: La première encyclopédie arabe libre et indépendante sur Internet

Lundi 09 Septembre 2013 à 03:17 Connaître le Liban

Ecrit par Josiane Saadé

Traduit de l'Arabe par: Nayla Assaf

Le savoir et les moyens de l'acquérir constituent la base du projet de l'encyclopédie électronique pour le savoir de Talal Abou Ghazalé. Cette encyclopédie unique en son genre a pour objectif d'enrichir le monde arabe par des sources de connaissances nécessaires à toutes les sciences liées à la vie de l'Homme.

Ce premier projet pionnier est adressé au monde arabe. Son contenu général en langue arabe a pour objectif d'informer l'opinion publique des spécificités de la civilisation et du patrimoine arabes. Cette encyclopédie générale, libre et gratuite a pour but de fonder une base scientifique pour l'échange du savoir.

Le système d'échange du savoir se fonde sur un ensemble de systèmes de classification des connaissances. Cette encyclopédie est à libre accès et gratuitement offerte sur internet.

Son message consiste à bâtir une base fondamentale d'échange des informations dans le monde arabe. Elle fournit des connaissances documentées à tous les citoyens arabes par des moyens techniques modernes. Elle aspire également à participer à la formation d'une société arabe riche en connaissances.

M. Talal Abou Ghazalé et le chef de l'Ordre de la presse libanaise, Mohammad Baalbaki tiendront, le 12 septembre, une conférence de presse portant sur cette encyclopédie au siège de l'Ordre à Beyrouth. Elle [Tagipedia] a déjà mis en place son système électronique personnel, la collecte des informations, l'étape d'analyse et la construction de sa structure. La présence de son équipe de travail et des experts s'avère nécessaire pour illustrer les compétences scientifiques spécialisées dans le monde arabe et constituer un comité supérieur de supervision de la teneur de l'encyclopédie.

La plus grande encyclopédie arabe sans précédent sera lancée sur internet avec 500 000 rapports arabes. Le travail sur ce projet a commencé depuis 5 ans.

M. Abou Ghazalé a révélé "avoir investi 10 millions de dollars dans le but de renforcer la langue arabe au niveau du cyberspace et de l'internet. Moins de 1% des sites électroniques en arabe existent en dépit de la forte présence arabe dans le monde".

"Nous serons témoins, à la fin de l'année, du lancement de l'encyclopédie électronique arabe, Tagipedia, avec un million de page. Cette encyclopédie contribuera à édifier une société arabe de savoir dont la mission sera de contribuer au développement socio-économique du monde arabe", a-t-il précisé.

Il a assuré que "sa compagnie a accordé plus de 10 millions de dollars en vue d'améliorer Tagipedia au cours des cinq dernières années. Elle financera tout aussi bien les dépenses qu'elle engendrera. En effet, le site ne contiendra pas des annonces publicitaires".

"Le site Tagipedia se trouve en Jordanie avec 80 bureaux dispersés dans le monde entier. Cette compagnie était à l'origine un cabinet d'expertise comptable qui a englobé d'autres secteurs à savoir l'enseignement, la technologie des informations, la propriété intellectuelle et les services juridiques", a-

t-il noté, qualifiant ce site d'"acte caritatif. Contrairement à Wikipedia, le contenu de Tagipedia aura une forme traditionnelle. Tous les rapports seront soumis au contrôle et à l'audit avant leur publication".

M. Abou Ghazalé a prévu que "ce site inclura un million de page lors de son lancement, par comparaison avec Wikipedia qui contient quelques 1000 pages en langue arabe".

"Tagipedia sera à l'écart de toute polémique politique ou religieuse. Nul n'a le droit de diffuser une information sans qu'elle ne soit revue et examinée. Le contenu sera soumis à l'audit afin de s'assurer de la véracité et de l'importance des rapports. Nous refusons les donations ou le financement, nous voulons préserver l'indépendance de l'encyclopédie", a-t-il enfin noté.

M. Abou Ghazalé avait appelé, lors du forum arabe sur la gouvernance de l'internet au Koweït, "à mettre en place une tribune sous le titre l'Observatoire de la gouvernance de l'Internet arabe dont l'objectif principal consiste à suivre les développements les plus importants dans le contexte de la gouvernance de l'Internet et ses politiques ainsi qu'informer les concernés dans la région sur ces développements".

"Le meilleur cadre de travail réussi pour la gouvernance de l'Internet devrait être sous la supervision de l'ONU et la participation efficace des pays et des représentants des institutions commerciales et de la société civile", a-t-il expliqué.

Le groupe Talal Abou Ghazalé est l'un des groupes arabes les plus importants qui fournit au grand public des services professionnels dans les domaines de la comptabilité, des consultations juridiques, de la technologie des informations et de la traduction juridique. Elle relève des agences de la Banque mondiale pour les experts comptables de Washington et des agences multinationales de l'ONU.

Cette institution professionnelle a 80 bureaux et 180 agences dans le monde. Des bureaux du groupe ont été également mis à la disposition des pays arabes et des compagnies étrangères qui s'intéressent au travail dans la région. Cette compagnie régionale est la seule entreprise internationale qui inclut en son sein ce grand nombre de professionnels, lesquels jouissent d'un haut niveau d'entrainement dans divers secteurs.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web réactif