Programme de soutien aux femmes pionnières sous le patronage du ministère de l'Information

Lundi 08 Avril 2013 à 01:09 Connaître le Liban

Enquête de Rim Chahine

Traduction de l'arabe par Diala Hanna


Qu'elle soit mère, épouse, fille ou soeur...elle a toujours régné en maître sur le coeur de l'homme. C'est la Femme, la seconde moitié de l'homme, celle dont la présence complète la vie. Elle est aussi un être humain à part entière, avec des droits et des devoirs. Elle a tenté au fil du temps de concilier vie professionnelle et vie familiale. Elle reste aussi au coeur du combat, affrontant une société machiste qui la marginalise et la prédestine aux tâches domestiques.


Mais voilà, la femme d'aujourd'hui se révolte! Armée du soutien des associations civiles, elle veut s'imposer dans le monde de la politique et est déterminée à présenter sa candidature aux prochaines législatives de 2013.


L'association "Femmes Pionnières" et le centre "Smart Center" ont décelé, auprès d'un certain nombre de femmes, ce désir de changement. Ils ont alors lancé leur projet, intitulé "les médias soutiennent les femmes pionnières".


Ce programme vise à renforcer la participation de la femme dans la vie publique et à soutenir cette dernière, par une stratégie médiatique qui contribue à présenter une image positive du sexe féminin.


Cette campagne braque également la lumière sur le rôle primordial et déterminant, que joue la femme dans les secteurs public et privé, tout en consolidant la confiance dans les capacités de cette dernière au regard de l'opinion publique.


La première étape de ce projet a consisté en la mise en place, par "Femmes Pionnières" et "Smart Center", d'un atelier de formation des journalistes, sous le patronage du ministère de l'Information, en vue de parfaire leurs compétences journalistiques et de présenter leur travail de la meilleure façon qui soit.


La salle de conférence du ministère de l'Information et la salle de formation de l'Agence Nationale de l'Information ont été à ce titre mises à la disposition des participantes. Le ministre sortant de l'Information, Walid Daouk, lequel a lancé ce projet lors d'une conférence de presse à l'hôtel Riviera, a aussi veillé sur le déroulement de cette formation en étroite collaboration avec les organisateurs et les participants.


Une réception a de même regroupé les journalistes de différents médias, avec les femmes pionnières, pour souder leurs liens et permettre une plus grande présence de ces femmes dans les médias.


En outre, ce projet comprend l'organisation d'une campagne médiatique nationale, avec la production de six spots publicitaires, de 30 secondes chacun, à diffuser sur les chaînes télévisées locales.


Six tables rondes, auxquelles participeront des ONG libanaises, seront aussi tenues, pour discuter du rôle que remplit la femme dans la société.


De plus, les journalistes ayant pris part à la formation effectueront des entretiens avec environ 200 femmes pionnières, et produiront un annuaire comprenant les curriculum vitae de 100 à 150 femmes. Ce dernier permettrait une plus grande manifestation de ces femmes dans les médias.


La directrice de "Smart Center", Mme Randa Yassir, a expliqué que l'un des objectifs de ce centre, créé en 2009, est de se pencher sur les droits des catégories sociales marginalisées, pour leur permettre une meilleure insertion sociale.

"Faire respecter les droits de l'Homme, renforcer la citoyenneté, bâtir les sociétés et abolir toute discrimination au Liban et au Moyen-Orient font aussi partie de nos objectifs", a-t-elle ajouté, notant que le centre a plusieurs projets à son actif, visant à sensibiliser l'opinion publique sur l'importance du rôle de la femme et à redoubler la participation de la gent féminine à la vie politique, afin d'instaurer une meilleure démocratie au Liban.


Mme Yassir n'a pas manqué de saluer le ministre Daouk, pour le soutien qu'il a apporté au programme de soutien aux femmes pionnières.

Pour sa part, la directrice de l'association "Femmes Pionnières", Joëlle Abou Farhat, a souligné l'intérêt de ce programme pour répandre une meilleure image des femmes pionnières. Elle a aussi signalé que cette association tentait de sensibiliser la société sur les droits de la femme, en exerçant des pressions sur les médias en vue d'influencer l'opinion publique quant à l'image de la femme, et d'imposer une égalité des sexes dans la vie politique.


"L'association incite au moins 64 femmes à participer aux prochaines législatives. Elle mobilise également les femmes à être plus nombreuses à se rendre aux urnes", a-t-elle signalé, révélant que "Femmes Pionnières" bénéficiait du soutien du Parlement Européen.


"Ce soutien s'est concrétisé avec l'invitation officielle de onze femmes libanaises, candidates aux élections législatives de 2013, pour visiter le Parlement Européen, à Bruxelles du 10 au 12 avril. Cette visite coïncide avec la tenue de l'assemblée générale annuelle de l'Union pour la Méditerranée, ce qui permettrait aux femmes libanaises de rencontrer leurs éventuelles homologues du nord et du sud de la méditerranée", a-t-elle noté, dénonçant en conclusion la discrimination envers la femme au Liban.


Il ne reste plus qu'à souhaiter, en cette période de troubles qui secouent le Liban et la région, que tous les efforts déployés en vue de promouvoir l'image de la femme et de permettre sa participation dans la vie politique soient couronnés de succès.

==================V.MW.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web réactif