Turquie: audience cruciale pour le pasteur Brunson, dont Washington exige la libration

Vendredi 12 Octobre 2018 09:13 International

ANI – (Source : AFP)  Le pasteur américain Andrew Brunson, dont la détention puis l’assignation à résidence en Turquie sont au coeur d’une grave crise entre Ankara et Washington, comparaît de nouveau vendredi devant le tribunal sur fond de fortes pressions américaines pour sa libération.

La crise diplomatique alimentée par cette affaire entre les deux alliés au sein de l’Otan a provoqué un effondrement de la livre et exposé les fragilités de l’économique turque.

Au cours des audiences précédentes, la cour a à chaque fois refusé la libération du pasteur, mais ses proches et Washington semblent nourrir un certain optimisme quant à l’issue de celle de vendredi.

Si l’assignation à résidence et l’interdiction de quitter le territoire frappant M. Brunson n’étaient pas levées vendredi, la réplique attendue de Washington et la réaction des marchés pourraient porter un nouveau coup à l’économie turque.

Andrew Brunson, qui gérait une petite église protestante à Izmir, est depuis fin juillet assigné à résidence, après avoir été incarcéré pendant un an et demi, poursuivi pour activités «terroristes» et espionnage. Des condamnations qu’il rejette en bloc.

S’il est condamné, il risque jusqu’à 35 ans de prison.

Son cas a été brandi par des conservateurs chrétiens américains, une importante base électorale pour le président Donald Trump qui a qualifié M. Brunson de «merveilleux pasteur chrétien» et d'«otage patriote».

Le vice-président Mike Pence, un chrétien évangélique comme M. Brunson, a lui aussi régulièrement évoqué le pasteur publiquement.
Après que le tribunal a refusé de libérer le pasteur lors de la dernière audience, en juillet, Washington a haussé le ton et imposé une série de sanctions contre la Turquie.

Le 10 août, notamment, Washington a doublé les tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium de provenance turque, ce à quoi la Turquie a immédiatement répliqué avec une mesure similaire.

L’audience doit s’ouvrir à 07H00 GMT au tribunal d’Aliaga, au nord d’Izmir.

«Nous demandons à ce que le contrôle judiciaire, dont l’assignation à résidence et l’interdiction de sortie du territoire, soient levées», explique à l’AFP l’avocat du pasteur, Cem Halavurt.

«Nous croyons depuis le tout début qu’il n’y a aucune suspicion criminelle forte. Il n’y aucune preuve contre lui dans ce dossier», ajoute-t-il.
Ayant rendu visite au pasteur la semaine dernière, il affirme qu’il est «en bonne santé» et que son moral est bon «mais évidemment l’attente anxieuse se poursuit».

Un peu plus tôt ce mois-ci, Me Halavurt a saisi la Cour constitutionnelle pour la libération du pasteur. Il croit «que la cour en fera une priorité, mais un verdict final peut prendre des mois».

============ N.KH.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

Rtrospective 2017: une anne riche en dve...

ANI - L'anne 2017 a t assez riche en developpements locaux. La dmission surpri

Jeudi 28 Decembre 2017 17:07 Lire

Les Russes ignorent tout du Liban Maria Iv...

Propos recueillis par Sana Nehm Traduction: Nayla Assaf Rdaction: Diala Hanna

Jeudi 02 Novembre 2017 18:25 Lire
  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web ractif