Hariri lissue de sa rencontre avec Poutine: Nous sommes dans la mme guerre contre le terrorisme

Mercredi 13 Septembre 2017 19:52 Politique

ANI - (AFP) Le président du Conseil des ministres Saad Hariri s'est entretenu aujourd'hui avec le président russe Vladimir Poutine en sa résidence dans la station balnéaire de Sotchi au bord de la mer Noire.

Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov, le ministre russe du Développement économique, Maxim Oreshkin, le conseiller de Poutine pour les affaires internationales Yuri Ushakov, le chef de cabinet de Hariri, Nader Hariri, et son conseiller pour les affaires russes Georges Chaaban ont assisté à la réunion.

A l’issue de la réunion, le Premier ministre Hariri s’est adressé aux journalistes :

"J'ai rencontré le président russe Vladimir Poutine et nous avons discuté de nombreuses questions intéressant les deux pays, en particulier les relations économiques. Les entretiens hier avec le Premier ministre russe Dmitry Medvedev ont également porté sur la coopération économique. Nous avons également discuté de l'assistance militaire de la Russie au Liban et des façons de développer cette relation et de faciliter l'achat de matériel russe par le biais de lignes de crédit.

Nous avons discuté de la situation dans la région et nous sommes entendus sur de nombreux points et nous sommes en train de développer la relation politique et économique dans l’intérêt des deux pays"

Question : Avez-vous demandé au Président Poutine d'aider pour la délimitation et la démarcation de la frontière entre le Liban et la Syrie?

Hariri: Nous avons discuté de plusieurs questions et avons brièvement abordé celle-ci. Pour moi, le plus important était comment développer nos relations économiques.

Question: Avez-vous abordé la question de la préservation de la neutralité du Liban?

Hariri: Le président Poutine soutient cela, d'autant plus que le Liban a pu se protéger de toutes les répercussions de ce qui se passe autour de lui. Il a montré que la voie vers la stabilité est l’entente politique.

Question: Avez-vous discuté de ce qui se dit sur un accord sur la Syrie et la région?

Hariri: Nous avons certainement parlé de cette question et nous avons échangé des points de vues sur l'intérêt du Liban et l'intérêt de la région.

Question: Quel est l'intérêt du Liban?

Hariri: Pour le président Poutine et moi-même, la stabilité en Syrie passe par diverses étapes, et c'est le début d'une étape. Il est très important que tous les pays qui supervisent cela avec la Russie soient sincères à cet égard. Comme vous le savez, il y a des zones de désescalade. Pour le président Poutine, il est important que cela se poursuive et c’est la responsabilité des pays concernés, ensuite la solution politique viendra.

Question: Y aura t’il des investissements russes au Liban et qu’en est-il de la reconstruction en Syrie?

Hariri: Nous espérons que les entreprises russes investiront dans des projets au Liban. Plusieurs entreprises ont participé à des appels d’offres pour l'exploration du gaz. Elles ont de réelles opportunités de succès. Nous encourageons toutes les entreprises russes à venir au Liban. En ce qui concerne la reconstruction de la Syrie, le Liban peut être une plate-forme. Nous avons mis en place un plan d'investissement dans les infrastructures et nous encourageons les entreprises russes à y investir. Il y a le port de Tripoli et un plan pour les chemins de fer et des aéroports à construire. Lorsqu'une solution politique sera trouvée en Syrie, le Liban pourrait être un carrefour pour la reconstruction de la Syrie.

Question: Avez-vous discuté de la coopération militaire avec la Russie et de la situation en Syrie?

Hariri: La coopération militaire entre la Russie et le Liban est importante, et il y a une excellente coopération avec les services de renseignements russes. Nous sommes dans la même guerre contre le terrorisme. Dans le même temps, nous essayons de renforcer l’armée et les forces de sécurité libanaises. Nous avons parlé de cela avec le président Poutine, et je pense que cette relation sera bonne entre les deux pays.

Question: Comment voyez-vous la visite du roi saoudien le mois prochain en Russie?

Hariri: Le roi Salman se rendra en Russie comme nous l'avons compris. Nous croyons que ces relations sont historiques et qu'elles auront des résultats positifs pour le monde arabe et islamique.

(Bureau de presse du Premier ministre Saad Hariri)

      =========D.H.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

La pollution touche corniche El Mina Tripoli

Enqute: Nehm Salloum Traduite par: Hala Feghaly ANI - La crise de la pollutio

Jeudi 26 Janvier 2017 14:32 Lire

Le Liban suivra-t-il l'exemple du Maroc...

Enqute rdige par Rana el Hajj Traduite par Elissar Naddaf ANI - Alors que le

Mardi 13 Decembre 2016 11:57 Lire
  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web ractif