Les directeurs des agences de presse arabes rencontrent des responsables de l'AFP

Vendredi 21 Avril 2017 à 17:57 Politique

ANI - Les directeurs des agences de presse arabe se sont réunis avec le PDG de "l'Agence France-Presse", Emmanuel Hoog dans les locaux de l'Agence à Paris, en présence d'un nombre de directeurs de l'AFP. La directrice de l'Agence nationale de l'Information (ANI), Laure Sleiman Saab, a représenté le Liban à cette occasion.


M. Hoog a salué les délégations arabes. La directrice de l'information de l'AFP, Michèle Léridon, a ensuite expliqué le travail de l'agence, révélant que "nous avons 1575 correspondants dans le monde et 2326 de collaborateurs de 80 nationalités différentes. Nous disposons de 201 bureaux qui assurent la couverture de 151 pays".


"L'AFP produit pas moins de 5000 dépêches et 3000 photos par jour et 250 vidéos", a-t-elle précisé.


Les directeurs des agences arabes ont fait part de leurs remarques sur les dépêches publiées par l'AFP, signalant que "la plupart des informations publiées sur les pays arabes recourent à la méthode passive-agressive alors que les correspondants des agences internationales ne prêtent pas beaucoup d'attention à d'autres qui ne sont pas de moindre mportance".


"Il faut faire preuve de plus de précision dans la transmission des informations liées aux pays arabes", ont-ils dit, affirmant qu'il est vrai que les dépêches passionnantes attirent les clients "mais nous souhaitons qu'elles ne se font pas aux dépens de la vérité".


Ils ont également indiqué que l'AFP utilise des expressions insultantes pour les religions monothéistes, à savoir le terme "soi-disant" avant la Tombe de Jésus, ainsi que le lien entre l'Islam et le terrorisme, soulignant l'importance d'avoir recours à des notions qui ne constitueraient pas une offense pour les religions.


Les responsables des agences arabes ont expliqué que l'AFP utilise des expressions confessionnelles et sectaires dans la couverture médiatique des dépêches arabes.


"Les conflits dans certains pays arabes sont politiques et économiques non confessionnels", ont-ils noté.


Ils ont par ailleurs salué la coopération entre leurs agences et l'AFP, insistant sur la nécessité de la renforcer par des sessions de formation aux journalistes et l'échange des expertises et des données.


Les participants se sont enfin mis d'accord sur la poursuite de la communication pour le suivi des remarques déjà données.



=========N.A.
  • Notre Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web réactif