Première séance de la conférence de l'ANI: les participants insistent sur le rôle des médias dans le renforcement du dialogue des civilisations

Lundi 20 Mars 2017 à 15:34 Politique
ANI - La Conférence sur les médias, transmetteurs des civilisations et pont de dialogue a poursuivi ses activités.


La première table ronde de la conférence a été présidée par la coordinatrice de l'ONU au Liban, Sigrid Kaag, et a porté sur le rôle des médias dans la consolidation du dialogue des civilisations. Le directeur général du ministère de l'Information Hassan Falha, la représentante du directeur de l'Agence de presse italienne Ansa, Giuseppe Cerbone, Nabila Zayyati, et le secrétaire général du comité de dialogue islamo-chrétien, l'émir Hareth Chehab, ont pris la parole lors de cette séance modérée par le directeur de l'agence de presse du Bahreïn, Mohannad Suleiman.


Mme Kaag a indiqué que "la directrice de l'ANI, Laure Sleiman, a fait preuve d'un esprit d'initiative comme toutes les femmes journalistes au Liban".


"Le Liban a toujours joué un rôle pionnier dans le domaine médiatique et nous saluons l'initiative du ministre Riachi de transformer le ministère de l'Information en celui de communication et de dialogue", a-t-elle précisé.


Et d'assurer: "nous vivons dans l'ère du changement et de la technologie, laquelle a un impact sur les médias mais présente plus de chances et encore plus de défis".


"Les médias ont toujours été organisés d'une manière traditionnelle et nous étions habitués à la presse écrite. Nous nous sommes actuellement adaptés aux médias numériques, à savoir les moyens de communication qui ont une grande influence sur la société et ses valeurs. Il faut que les médias soient un pont pour la mise en place d'une société complémentaire", a-t-elle expliqué.


Mme Kaag a déclaré que "les menaces se sont multipliées en ce qui concerne le terrorisme et le recrutement des nouvelles générations".


"Le rôle des médias consiste dans la construction des ponts dans la société. Nous vivons dans un village universel", a-t-elle dit.


Prenant la parole, M. Ibrahim, représentant le directeur général du ministère de l'Information, Hassan Falha, a affirmé que cette conférence, contribue à l'enracinement du dialogue, de la communication, et l'échange des expériences.


" Le renforcement des médias contribue au développement des civilisations et à la construction d'un pont de dialogue " a-t-il ajouté.


M. Ibrahim a enfin salué les efforts de la directrice de l'Agence Nationale de l'information, en faveur de la réussite de cette conférence. De son côté, la représentante de M. Cerbone a mis l'accent sur la signification de la civilisation, rappelant que c'est le côté matériel de la civilisation, laquelle s'oppose à la barbarie, qui était pris en compte dans le passé.


"La civilisation se propageait autrefois par le commerce. Aujourd'hui, c'est grâce à la technologie et la télécommunication qu'elle est diffusée", a-t-elle dit, se demandant s'il était possible de parler, de nos jours, de nombreuses civilisations, ou seulement d'une seule, celle de la globalisation.


"De nos jours, et en présence de plus d'une civilisation, nous avons besoin de dialogue et d'un langage commun pour communiquer avec les autres et connaître leur culture et leur Histoire, en vue d'édifier un véritable dialogue", a-t-elle ajouté.


Elle a enfin souligné l'importance, pour les médias, de s'en tenir à la vérité. "Les médias utilisent les mêmes outils pour diffuser les civilisations et ils jouent un rôle de choix pour toucher le plus grand nombre de personnes en créant un sens commun. C'est pour cela que nous avons besoin d'une organisation médiatique, d'une bonne rédaction, de réseaux forts et d'une technologue moderne pour diversifier nos produits", a-t-elle poursuivi, avant de se demander, en conclusion, si nos sociétés pouvaient être considérées comme civilisées.


Le secrétaire général du comité de dialogue islamo-chrétien, l'Emir Hareth Chehab, a pour sa part, déclaré que le rôle des médias continuerait à se développer durant cette période et à se renforcer également après la découverte de nouveaux moyens pour transmettre les informations.


"Nous faisons face aujourd'hui à l'émergence de nouveaux continents imposée par cette réalité", a-t-il dit, ajoutant que les civilisations étaient concernées par cette transformation, étant donné que les composantes du monde sont devenues un seul village universel.


L'Emir Chehab a indiqué que le respect des médias à la réalité et à la liberté humaine contribuerait à la création de la bonne opinion auprès de ceux qui le suivent.


"Le médias sont partenaires dans la diffusion de la responsabilité dans la société", a-t-il conclu.


=======M.M/D.H./N.KH./N.A.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web réactif