Dimanche 27 Septembre

09:13 AM

Bassil: Le CPL est victime d'un assassinat politique collectif et l'objectif de la runion de Baabda est de prvenir la discorde

Samedi 20 Juin 2020 13:41 Politique

ANI - Le Chef du Courant Patriotique Libre (CPL), Gebran Bassil, a prononcé un discours samedi dans lequel il a abordé trois axes principaux: la situation économique, les attaques contre le CPL qu'il a qualifiées d’assassinat collectif, et les stratégies politiques.

M. Bassil a assuré que son parti ne retirera pas la confiance qu'il a accordée au gouvernement tant qu'il n'existe pas d'alternative et tant que le gouvernement actuel mène à bien son travail. 

Il a par ailleurs averti que le CPL s'opposera à toute personne qui sème la discorde entre les chiites et les sunnites ou entre les chrétiens et les musulmans, précisant que la réunion de Baabda aura pour objectif de mettre en garde contre la zizanie.

Il a ensuite fait assumer à la Banque du Liban la responsabilité de la stabilité monétaire et a ajouté que personne ne peut empêcher le CPL de dire la vérité, qui d'ailleurs, ne tolèrera plus les attaques matérielles ou morales à son encontre.

"La contestation populaire est aux civilisés et non pas aux voyous. Le CPL est victime d'un assassinat politique collectif" a estimé M. Bassil.

En outre, le chef du CPL a annoncé sou soutien au projet de la vallée de Bisri, appelant les habitants de ce village à faire de même et à ne pas rater cette opportunité pour approvisionner en eau l'agglomération de Beyrouth. Il a considéré ce projet comme étant fructueux pour le pays et non pas pour son parti uniquement.

"Certains souhaitent annuler le projet en raison des problèmes politiques qu'il engendre. Cette eau n'est pas la notre, elle est la votre, tout comme ce projet n'est pas le notre, il vous appartient, et vous en êtes les bénéficiaires" a-t-il ajouté en s'adressant aux habitants de la vallée de Bisri.

M. Bassil a par contre assuré qu'il n'a pas l'intention de devenir président de la République mais de plutôt lutter contre la corruption.

"Le gouvernement et le mandat sont en crise, la rue est en crise, et tout le monde peut contribuer à sauver le pays" a-t-il dit, affirmant que la division affaiblit le pays.

En abordant la question liée au FMI, M. Bassil a annoncé que son parti ne veut pas tourner le dos à l'Occident.

"Nous voulons que notre pays soit équilibré, nous voulons qu'il reste enraciné en Orient et qu'il maintienne ses relations avec son voisinage, mais qu'il ait toujours les yeux tournés vers l'Occident" a-t-il conclu.

 

=======M.B.K.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

Adopter les bonnes manires en temps de crise

NNA - AD Excellence nous livre les secrets d’un bon confinement Avec la propagati

Dimanche 10 Mai 2020 09:57 Lire

Faits marquants de 2018: lections lgislat...

ANI - Le 6 mai 2018, les lections lgislatives ont eu lieu aprs neuf ans d'absence e

Dimanche 30 Decembre 2018 14:17 Lire
  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web ractif