(*) Nasrallah: Ce qui s’est passé dans les jurds n’est pas un incident passager, la lutte menée par l’axe de résistance a empêché et empêchera la division de la région

Dimanche 25 Aout 2019 à 19:26 Politique

ANI – Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah a prononcé un discours ce dimanche intitulé "La sauvegarde de la nation" marquant le deuxième jour de la libération, lors d'un festival organisé dans localité d’Al-Aïn, dans le Caza de Baalbeck, dans lequel il a d’abord annoncé que son mot sera divisé en trois axes : la libération, des affaires liées à la Békaa et la récente agression israélienne contre la banlieue sud du Liban qu’il a qualifié de « très très dangereuse».

Il a commencé par exposer « la grave menace existentielle crée par les Takfiris », soulignant que « ce qui s’est passé dans les jurds du Liban n’est pas un incident passager », mettant en garde de « l’objectif de ce projet qui vise à cibler la résistance, détruire la région et la diviser ».

« La lutte menée contre ce projet par l’axe de résistance a empêché et empêchera toujours la division de la région », a-t-il martelé.
Et Sayyed Nasrallah de poursuivre : « Nous devons évoquer le contrôle des groupes takfiristes armés dans les jurds, de Zabadani à Qusair, et ceux qui les ont soutenus et leur ont donné des armes ainsi que ceux qui parient sur eux et a paralysé l'Etat et a empêché l'armée de jouer son rôle ».

Il a dans ce contexte salué le « rôle de l'armée arabe syrienne et de la résistance dans ce combat », car selon ses dires il était interdit à l'armée libanaise de participer aux combats, mais «  une décision officielle libanaise courageuse a permis à l’armée libanaise de prendre part à l’opération l’aube des jurds qui a mis fin à Daech et a libéré les territoires qui étaient contrôlés par les terroristes.

Le haut responsable du Hezbollah a fait savoir que des responsables américains ont essayé d’empêcher le Hezbollah et l’armée libanaise de lutter contre le terrorisme et le takfirisme mais en vain.  Dans ce contexte, il a mis en garde contre l’intention américaine de faire renaitre Daech en Irak, parce que « Daech constituait l’alibi de la présence des Etats-Unis en Irak », accusant les Etats-Unis d’avoir « transféré les restes de Daech de l’Irak et de la Syrie en Afghanistan ».
Selon ses propos, il y a des photos qui documentent les faits précités.

 

============== Hala Feghaly

 

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web réactif