Un millier de pompiers sur le terrain contre deux incendies dans le sud de la France

Jeudi 15 Aout 2019 à 16:51 International
ANI - (AFP) - Plus de 500 pompiers pompiers s'acharnaient jeudi à maîtriser un incendie qui a ravagé depuis mercredi des centaines d'hectares de pinèdes et broussailles dans l'Aude, dans le sud de la France, tandis qu'un autre feu, dans le département voisin de l'Hérault, a été fixé.


Dans l'Aude, le feu ne progressait plus que "très, très lentement" en début d'après-midi selon les pompiers, la préfecture affichant un "optimisme prudent" sur son évolution.


"Le feu n'est pas encore tout à fait maîtrisé mais en voie de stabilisation" et ne menace aucune zone habitée, a expliqué à l'AFP la directrice de cabinet du préfet de l'Aude, Anne Laybourne.


"Si nous arrivons à tenir dans les mêmes conditions, on peut espérer fixer le feu dans la première moitié de la nuit", a de son côté indiqué à l'AFP le colonel Eric Felten, du groupement opérationnel du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS).


Jeudi matin, le colonel avait affirmé que la situation était "très volatile", évoquant "une course contre la montre", avant la montée des températures et la levée du vent.


Mais les 500 pompiers mobilisés, assistés d'un Dash bombardier d'eau et de quatre Canadair, ont été aidés par une "petite averse" imprévue, même si le renforcement attendu du vent, jusqu'à 50 à 60 km/h restait une source d'inquiétude.


Leur lutte est compliquée par la nature de la zone sinistrée, un relief peu accessible couvert de pinèdes et de végétation basse, dans une zone classée à risque "sévère" en raison de la sécheresse, après deux épisodes de canicule.


Une enquête a été ouverte pour déterminer l'origine de l'incendie qui s'est déclaré mercredi vers 16h00, à une quinzaine de kilomètres de Carcassonne. Le bilan exact des dégâts pourrait s'établir dans une fourchette de "700 à 1.000 hectares", selon Mme Laybourne.


"Au milieu du feu il y a des points, notamment des vignes, qui n'ont pas brûlé", a relevé le colonel Felten.
Aucune victime ou destruction d'habitation n'est à déplorer. Dans la nuit, des moyens avaient été déployés pour empêcher toute avance des flammes vers deux villages. Un autre incendie, qui s'était déclaré mercredi après-midi dans l'Hérault, était lui "fixé" jeudi, après avoir parcouru 250 hectares de pinède.


Mais la vigilance restait maximale sur ce front alors que la tramontane devait se lever pour souffler à environ 50km/h. Un "très gros travail" pour venir à bout des foyers était mené par 450 sapeurs-pompiers mobilisés, a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Jérôme Bonnafoux.


Pendant la nuit, plusieurs dizaines de domaines viticoles avaient été directement menacés.



============== Hala Feghaly

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web réactif