Dimanche 22 Septembre

01:06 AM

Au Ymen, les rebelles Houthis se retirent de deux ports prs d'Hodeda

Samedi 11 Mai 2019 14:05 International

ANI - (Reuters) Les rebelles Houthis au Yémen ont procédé samedi au retrait de leurs troupes dans deux ports de le région d'Hodeïda. Il s'agit de la première étape d'une cessation des hostilités avec le gouvernement yéménite décidée en décembre.
PUBLICITÉ

La gestion des trois ports d’Hodeïda va revenir aux Nations unies. Les Houthis ont commencé, samedi 11 mai, à évacuer deux de ces ports, ont annoncé l'ONU et un porte-parole du mouvement chiite.

Les forces houthies se sont retirées des ports de Salif, qui sert au transport de
céréales, et du terminal pétrolier de Rass Issa. Des équipes d'observateurs de l'ONU assistaient à leur redéploiement, qui devrait aussi concerner le port d'Hodeïda.

Ce redéploiement, agréé lors de pourparlers tenus en décembre sous l'égide de l'ONU en Suède, a commencé à 10 h locales (7 h GMT), a affirmé dans un tweet Mohammed Ali al-Houthi, l'un des chefs de la rébellion.

Ce dernier a expliqué sur Twitter que le "retrait unilatéral" des rebelles survenait en raison du "refus" de la coalition progouvernementale soutenue par Riyad d'appliquer l'accord conclu en Suède. Il a notamment mis en cause l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, les États-Unis et la Grande-Bretagne, qualifiés de "pays de l'agression".

Une première étape

Le redéploiement doit être supervisé par une mission d'observation de l'ONU dirigée par le général danois à la retraite Michael Lollesgaard, qui a salué prudemment vendredi "l'offre et l'intention" des Houthis de se désengager des ports de Hodeïda, Salif et Ras Issa.

Ce redéploiement devrait permettre à l'ONU de jouer "un rôle de premier plan pour aider la Compagnie des ports de la mer Rouge à gérer les ports" et renforcer les contrôles de l'ONU sur les cargaisons. Le gouvernement yéménite soutenu par Riyad n'a pas précisé s'il ferait un geste réciproque.

La coalition conduite par l'Arabie saoudite accuse les Houthis d'utiliser les ports de la mer Rouge pour introduire des armes au Yémen, ce que réfutent les rebelles.

La guerre au Yémen oppose des forces progouvernementales, appuyées militairement par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran et qui contrôlent de vastes zones de l'ouest et du nord, dont la capitale Sanaa.

Le conflit a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires. Environ 3,3 millions de personnes sont toujours déplacées et 24,1 millions, soit plus des deux-tiers de la population, ont besoin d'assistance, selon l'ONU.

 

 

=============== Hala Feghaly

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

Les activits de la direction de l'Orie...

ANI – A l'occasion du 75e anniversaire de l'Indpendance de la Rpublique li

Mardi 20 Novembre 2018 16:02 Lire

Autorit des activits ferroviaires : des i...

Enqute : Rana Sarhane Traduite par Nayla Assaf L’Autorit gnrale des acti

Dimanche 30 Septembre 2018 16:56 Lire
  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web ractif